fbpx

Célébrons les sages-femmes !

Cela fait maintenant 15 ans que la journée du 5 mai est consacrée à un des plus beaux métiers du monde : celui de sage-femme. Depuis 2011, l’AMREF mène la campagne internationale Stand Up for African Mothers, qui vise à former 15 000 sages-femmes en Afrique subsaharienne pour réduire de 25% la mortalité maternelle et néo-natale.

Partager ce poste

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Célébrons les sages-femmes !

Cela fait maintenant 15 ans que la journée du 5 mai est consacrée à un des plus beaux métiers du monde : celui de sage-femme. Depuis 2011, l’AMREF mène la campagne internationale Stand Up for African Mothers, qui vise à former 15 000 sages-femmes en Afrique subsaharienne pour réduire de 25% la mortalité maternelle et néo-natale. 

Elsa

La santé des mères dans le monde

Chaque jour, des milliers de femmes accouchent avec l’assistance d’une sage-femme. Les sages-femmes sont un élément clé pour aider la communauté internationale à atteindre les Objectifs de développement durable et de réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

Chaque année dans le monde, ce sont aussi 289 000 femmes qui meurent de causes évitables liées à la grossesse. L’Afrique subsaharienne compte plus de la moitié de ces décès, avec 180 000 femmes qui meurent en donnant la vie. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, une grande partie des décès néonataux et maternels (respectivement 98 % et 99 %) ont lieu dans des pays en développement où les femmes enceintes et les nouveau-nés n’ont pas accès aux services de santé que ce soit avant, pendant et après l’accouchement.

PHOTO-SEULE_modifier

Mobilisons nous

Actuellement, seulement 2% de l’aide au développement est consacrée à la santé maternelle. C’est pourquoi l’AMREF compte sur le soutien de tous pour l’aider à former des sages-femmes africaines. Déjà 7 000 sages-femmes ont été formées dans 8 pays.  Ne l’oublions pas, les sages-femmes sauvent des vies ! 1 sage-femme formée = 500 mamans et bébés aidés chaque année. De plus, une sage-femme peut dispenser 87% des soins essentiels dont ont besoin les femmes et les nouveaux nés, si elle est formée et réglementée selon les normes internationales.

L’AMREF invite les sages-femmes à se mobiliser sur les réseaux sociaux pour faire connaitre leur métier. Ainsi, partagez une photo de vous, avec une phrase décrivant votre métier ou vous présentant, tout en mentionnant l’AMREF. Si vous êtes bénévole pour l’AMREF, faites comme Elsa, sage-femme Sénégalaise et posez avec les badges fournis dans votre kit ! N’oubliez pas les hashtags de la journée : #supersagefemme #sagefemme et #IDM2016

Le rôle des sages-femmes

Les sages-femmes sont présentes au cours de 5 étapes clés du suivi des mères. Elles assurent le suivi physique, psychologique et social de la maman et prodiguent divers conseils pour accompagner les familles dans ce moment de leur vie.

Leur rôle débute dès le moment où la famille envisage une grossesse. Elles réalisent des consultations afin d’aider à la mise en place d’une grossesse dans de bonnes conditions de santé, au cours desquelles, sont réalisés des bilans d’immunité et nutritionnel. Elles peuvent dépister le paludisme ou le VIH qui sont des maladies infectieuses extrêmement répandues en Afrique. Lors de la grossesse, les sages-femmes diagnostiquent et en assurent le suivi médical dans le cadre des consultations prénatales (réalisation de prises de sang et monitoring, prescription de médicaments et d’échographie, etc.).

Pendant la naissance, la sage-femme assure la surveillance médicale du travail et réalise l’accouchement naturel en toute autonomie ou assiste le gynécologue. À la maternité ou lors du retour à la maison, la sage- femme effectue les soins des nouveau-nés (ex : vaccins) et des mères. Durant la première année de l’enfant, la sage-femme continue à suivre la famille lors des consultations post-natales. Elle renseigne sur la contraception ou encore sur l’éducation sexuelle et reproductive auprès des jeunes, sensibilisent les communautés à la planification familiale, préviennent de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, sensibilisent aux droits des femmes à disposer de leurs corps.

L’AMREF remercie chaleureusement toutes les sages-femmes bénévoles, qui tout au long de l’année, se mobilisent pour récolter des fonds pour la formation de leurs consœurs en Afrique !

Abonnez-vous à notre newsletter

pour découvrir les dernières actualités de nos programmes de santé en Afrique et de nos actions de plaidoyer en France.

Plus d'articles

Share This