fbpx

Devenez Nice Friends !

L’autonomisation ou empowerment des femmes et des jeunes filles, un thème transversal à nos actions :

 

Nos programmes contribuent à l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en participant notamment à la lutte contre l’excision et les autres Mutilations Sexuelles Féminines (MSF). La persistance de ces pratiques reste, en effet, alarmante. L’UNICEF estime que, dans le monde, au moins 200 millions de femmes ont subi une forme de mutilation sexuelle. Ces pratiques sont internationalement reconnues comme une violation des droits humains. Elles sont dangereuses pour la santé des femmes et des jeunes filles, limitent considérablement leur potentiel et compromettent leur avenir.

L’ONU s’est fixé comme objectif de faire cesser les MSF d’ici 2030. Afin de contribuer à cet objectif ambitieux, l’Amref s’implique chaque jour aux côtés de jeunes filles Maasaï telles que Nice Nailantei Leng’ete, afin de développer et promouvoir des rites de passage alternatifs. Ils sont conçus et conduits par et avec les communautés. Ils permettent de conserver l’aspect rituel de la célébration du passage à l’âge adulte sans aucune mutilation.

Le nouveau rituel promeut, de manière générale, l’éducation des jeunes filles. Il comprend notamment un volet d’éducation à la santé sexuelle et reproductive et une sensibilisation aux dangers des MSF. Il favorise ainsi un mouvement collectif pour l’abandon définitif de ces pratiques. Les résultats sont là : dans les communautés avec lesquelles travaille l’Amref, la prévalence des MSF des filles non mariées entre 10 et 24 ans est tombée de 45% à 14%. On estime également que depuis 2009, le travail de l’Amref a permis à 16 000 jeunes filles MaasaÏ et Samburu de ne pas être excisées au Kenya et en Tanzanie.

La lutte contre les Mutilations Sexuelles Féminines est inscrite depuis 2018 dans notre plan stratégique. Nice Nailantei Leng’été est notre Ambassadrice internationale sur cette question et contribue à développer des programmes dédiés dans toute l’Afrique subsaharienne.

Rejoignez Nice dans son combat avec l’Amref !

 

A 8 ans, Nice fugue pour échapper à l’excision et se réfugie chez son grand-père à qui elle explique son refus d’être mutilée. Elle le convainc et peut bénéficier d’une éducation secondaire. Elle rencontre ensuite l’Amref et suit une formation d’éducatrice au sein de l’Association. Par la suite, grâce à l’appui de l’Amref et avec le concours d’une partie des anciens de son village, elle développe et promeut des rites alternatifs de passage à l’âge adulte, sans violence. Elle est la première femme à s’adresser au Conseil des anciens maasaïs du Mont Kilimandjaro et les persuade d’abolir les Mutilations Sexuelles Féminines dans leur communauté. Nice a ainsi permis à 16 000 jeunes filles de s’émanciper, d’échapper à un mariage forcé, de continuer à aller à l’école et de se construire un avenir.

S’engager pour la fin des Mutilations Sexuelles Féminines, c’est soutenir laccès à la santé et lautonomisation des femmes et des jeunes filles. Afin de nous aider dans ce projet ambitieux, nous vous proposons de devenir un.e « Nice Friends » :

❖ Une participation VIP à notre grande soirée de gala

❖ Un remerciement personnalisé sur notre site internet

❖ Un shooting photo avec Nice + tirage dédicacé

❖ Un statut d’Ambassadeur.rice de Nice en France et des messages à relayer en son nom tout au long de l’année

 

Contactez-nous et devenez un.e « Nice Friends » :

Sophie Tamin

Chargée d’animation des réseaux et du développement

s.tamin@amref.fr

01 41 13 07 44

Merci à celles et ceux qui portent la voix de ce combat :

 

❖ Mireille Faugère

❖ Aurélie Guillemette

❖ Nicole Notat

❖ Hélène Bourbouloux

❖ Charlotte Gaillard

❖ Pierre Leroy

❖ Fabienne Haas

❖ Anne-Marie Curat