Paroles de femmes !

Notre programme Cellal e Kisal a pour but de réduire la morbidité et la mortalité maternelles, néonatales et infantiles dans la région de Kolda (sud du Sénégal) grâce notamment à l’utilisation d’une plateforme pour accompagner les femmes enceintes et les nouveaux nés au long du continuum de soins.

Cette région rurale est caractérisée par des taux de mortalité maternelle et infantile nettement supérieurs aux valeurs nationales en raison du manque d’infrastructures et de personnel de santé ainsi que des difficultés d’accès (peu de routes goudronnées).

Afin de pallier ces manques, nos agents de santé sont équipé.e.s d’une valise de télémédecine comprenant un échographe mobile utilisé dans les postes de santé isolés de la région. L’utilisation des technologies interconnectées favorise l’identification, le référencement et le suivi des femmes enceintes depuis leur enregistrement jusqu’aux 2 premières années de l’enfant.

Retrouvez ci-dessous le témoignage de jeunes mères de la région sur l’impact de ce programme :

Madame Barry, a quitté la Guinée pour rejoindre son mari au Sénégal à Kolda : « Grâce aux suivis effectués par les relais communautaires de l’Amref, j’ai pu suivre toutes mes consultations pré et post natales. Au début, j’étais obligée de me rendre au centre de santé qui est très éloigné pour effectuer ces consultations.

Grâce à Cellal e Kisal, j’ai participé à des activités de sensibilisation très instructives et je peux désormais suivre mes consultations au niveau du poste de santé de ma localité, car le poste est intégré dans le projet.

Sur conseil des relais communautaires j’ai également décidé de suivre un planning pour respecter l’espacement des naissances. Cela contribue énormément à ma santé et à celle de mes enfants. »

Fatoumata Ba vit à Medina Yoro Foulah dans la région de Kolda : « Lors de mes trois précédentes grossesses, je n’avais jamais suivi les consultations prénatales, et j’ai vécu des grossesses compliquées. C’est grâce à Cellal e Kisal que j’ai pu pour les grossesses suivantes suivre toutes mes consultations et j’ai ainsi pu arriver à terme sans problème et accoucher sans complication.

Les relais communautaires jouent un grand rôle dans la prise de conscience des hommes de la nécessité d’accompagner leurs femmes quand elles sont enceintes. A travers les séances de sensibilisation, la plupart d’entre eux comprennent qu’à un certain stade de la grossesse la femme doit diminuer les travaux domestiques et bénéficier de plus de repos.

Les causeries et les visites à domicile organisées et animées par les relais communautaires sont très intéressantes. Elles permettent aux populations et surtout aux femmes non alphabétisées de s’exprimer, d’échanger sur leurs préoccupations sociales et sanitaires. »

Fanta Ba est élève en classe de terminale à Kolda et fille mère célibataire : « Au début de ma grossesse, j’ai beaucoup pleuré car je ne savais pas comment informer mes parents. Ils ont été très déçus de moi car ils plaçaient beaucoup d’espoirs en ma personne. Cependant ils ont fini par accepter ma grossesse.

Mon plus grand soutien a été madame B. Diédhiou, relai communautaire du projet Cellal e Kisal, qui m’a accompagnée comme une mère durant tout le temps de ma grossesse avec une disponibilité inégalable. Les conseils qu’elle n’a jamais cessé de me prodiguer, m’ont beaucoup aidé. J’ai appris ma grossesse en pleine année scolaire, et j’ai pu, malgré mon état continuer à aller à l’école. Sans ce projet je n’aurais pas eu ce courage !

Souvent les jeunes filles qui sont dans ma situation sont chassées de la maison et livrées à elles-mêmes. Kolda enregistre beaucoup de jeunes filles mères qui vivent des situations difficiles et qui méritent d’être soutenues dans cette épreuve. »

« La valise de télémédecine permet de bénéficier de différents services (échographie et autres) dans les zones les plus reculées »

Madame Aïssatou Lo, Responsable du bureau de Santé de la Reproduction du District Sanitaire de Kolda

Share This