ECOLES SANTÉ

Zones d’intervention : Régions de Matam et Tambacounda, Sénégal

Année de lancement : 2012

Objectifs : améliorer la santé des écoliers et des communautés rurales, à travers la construction/ réhabilitation d’infrastructures hydriques et sanitaires dans les écoles, la promotion de bonnes pratiques d’hygiène et de santé, la prévention et le traitement du paludisme, de la malnutrition et des principales maladies infectieuses.

Nombre de bénéficiaires : près de 4 000 écoliers dans 13 écoles

Partenaires : AMREF Espagne, Attijariwafa Bank, CFAO, Club Santé Afrique, Fondation Sanofi Espoir

Contexte

Au Sénégal, les disparités en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement sont encore très fortes : dans les zones rurales, moins d’un village sur dix est connecté à un réseau d’approvisionnement en eau. Les écoles sont également touchées par ces disparités : 60% des établissements scolaires sont dépourvus d’infrastructures hydrauliques et sanitaires, et dans les écoles où de telles installations existent, elles sont souvent en mauvais état ou insuffisantes par rapport aux effectifs des élèves. Ces mauvaises conditions sanitaires et hydriques sont le vecteur de nombreuses maladies liées à l’eau comme la diarrhée, l’une des premières causes de mortalité infantile au Sénégal. Au-delà de la mortalité, ces maladies aggravent les situations de malnutrition, retardent le développement physique et psychique des enfants et ont également une incidence directe sur le taux de fréquentation de l’école et sur les résultats scolaires des enfants.

Actions

Le programme « Ecoles Santé » comporte trois volets intégrés :
• Un accès à l’eau et à l’assainissement dans les écoles et au sein des villages ciblés (création et/ou réhabilitation d’infrastructures hydrauliques et de toilettes)
• La promotion des bonnes pratiques d’hygiène, de santé et de nutrition auprès des écoliers et de leurs communautés grâce à la mise en place de Clubs Santé dans les Ecoles et l’utilisation de Kits pédagogiques par les enseignants
• Une offre de soins dans les écoles comportant des consultations annuelles en médecine générale, odontologie et ophtalmologie (avec référencement des cas le nécessitant), du déparasitage, une supplémentation en vitamine A et un suivi de la vaccination des enfants.

Résultats

• 12 écoles dotées en infrastructures hydriques et sanitaires fonctionnelles, travaux en cours dans la dernière école
• 13 écoles dotées du kit pédagogique et 46 instituteurs formés à son utilisation
• 3 767 écoliers sensibilisés aux bonnes pratiques d’hygiène, de nutrition et de santé
• 182 écoliers formés à l’animation d’activités de sensibilisation, 134 activités de sensibilisation menées
• 4 392 écoliers supplémentés en vitamine A et déparasités et 3 675 écoliers ont reçu une Moustiquaire Imprégné à Longue Durée d’Action
• 3 camps de consultations en médecine générale, ophtalmologie et bucco-dentaire réalisés (1004 élevés consultés)

Perspectives

Le programme « Ecoles Santé » va être étendu à trois nouvelles écoles et villages du district de Goudiry, dans la région de Tambacounda, en partenariat avec Aquassistance, le Fonds Suez Environnement et le Club Santé Afrique. Pour cette seconde phase du programme, une approche allant au-delà du cadre de l’école en permettant aux communautés entières de bénéficier des infrastructures hydriques et sanitaires a été privilégiée. À terme, l’objectif est de répliquer le programme dans 25 villages jugés prioritaires au Sénégal puis de le mettre en oeuvre dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Aissata

Il y a des toilettes séparées pour les garçons et pour les filles, et aussi un endroit où nous pouvons nous laver les mains avec du savon. Je suis fière de mon école ! On nous a aussi distribué à chacun une moustiquaire. Je partage la mienne avec ma petite soeur.

Aissata