Programme Capital Santé (Guinée Conakry)

Localisation Région de Mamou (Guinée Conakry)
Durée Mars 2017 – Mai 2019
Partenaires financiers Club Santé Afrique, Fondation Orange, Cartier Philanthropy
Partenaires opérationnels Le Ministère de la Santé et ses représentants au niveau décentralisé.

L’OBJECTIF

 

Contribuer à la décentralisation de l’offre de services de santé promotionnels, préventifs et curatifs en faveur des enfants de moins de 5 ans et d’âges scolaires (6-14ans) dans la région de Mamou en Guinée Conakry.

LE CONTEXTE

 

La Guinée présente une situation préoccupante en matière de santé avec des niveaux de mortalité élevés. En 2012, pour 100 000 naissances vivantes, 724 femmes mourraient des suites de leur grossesse ou accouchement, et 123 enfants sur 1 000 mourraient avant 5 ans (EDS-MICS, 2012).
Au cours de l’épidémie Ebola, la défiance relative aux services de santé a limité le recours aux soins, réduisant la couverture vaccinale des enfants.
En Guinée, les personnels de santé, qui sont la pierre angulaire et l’élément moteur des systèmes de santé, sont insuffisants et couvrent le territoire de manière inéquitable.

NOS ACTIONS

 

L’action proposée par l’Amref repose sur 2 mécanismes :
– La contribution à la décentralisation des soins en santé de niveau primaire (soins essentiels, prise en charge intégrée des maladies de l’enfant, promotion des pratiques essentielles en santé, nutrition, eau, hygiène et assainissement) et de niveau secondaire (références, consultations spécialisées, chirurgies pédiatrique et obstétricale).
– La contribution au renforcement de la demande de services de santé et la promotion des bonnes pratiques de soins.
Le projet considère la pluralité des environnements qui influencent la santé des enfants, à savoir l’environnement scolaire, communautaire et celui des infrastructures de soins. Il s’agit de s’assurer que chacun de ces acteurs soit en capacité de promouvoir la santé des enfants à travers une offre de soins améliorée et ainsi de leur offrir un Capital Santé optimal à leur plein développement physique, mental et social.

 

LES RESULTATS

 

  • Formation de 60 membres d’Organisation à Base Communautaire et 45 prestataires référents, notamment pour l’optimisation de l’orientation des cas nécessitant une assistance médico-chirurgicale
  • 9 consultations foraines organisées : 1 584 enfants consultés et 946 accompagnants sensibilisés
  • 2 camps de chirurgie organisés : 69 enfants opérés, avec l’appui d’1 kit de chirurgie mobile
  • 31 personnels de santé renforcés sur les soins et la surveillance post-opératoire
  • Renforcement du plateau technique des hôpitaux de Mamou, Dalaba et Pita (appareil d’anesthésie, extracteurs d’oxygène, lampes scialytique, moniteurs de paramètres vitaux)