Programme Ecoles Santé (Sénégal)

Localisation Région de Tambacounda, sud-est du Sénégal
Durée Janvier 2016 – Juin 2017
Partenaires financiers Club Santé Afrique, Fonds Initiatives Suez
Partenaires opérationnels Aquassistance

L’OBJECTIF

 

Améliorer la santé globale des communautés et des enfants d’âge scolaire.

LE CONTEXTE

 

L’eau potable, des infrastructures d’assainissement et de bonnes pratiques d’hygiène sont essentiels à la survie et au développement des enfants. Sans cela, pour les enfants de moins de cinq ans, les maladies liées à l’eau et à l’assainissement sont l’une des principales causes associées de mortalité. A cet effet, les écoles du Sénégal font face à un déficit important en termes d’accès à l’eau potable et de disponibilité d’infrastructures d’assainissement améliorées : 60 % des établissements scolaires sont dépourvus d’infrastructures hydrauliques et sanitaires. Dans le cas où elles existent, elles sont souvent de mauvaise qualité ou insuffisantes par rapport aux effectifs des élèves. Dans la communauté rurale de Dianké Makham, seuls 27% des villageois avaient un taux de couverture en eau satisfaisant en 2011. En 2014, notre partenaire Aquassistance a mis en évidence le faible niveau d’équipements hydrauliques et sanitaires et leur défectuosité / non fonctionnalité dans cette zone. Est aussi souligné, le faible niveau de connaissance de la population concernant l’hygiène et la santé, mais aussi la forte mobilisation communautaire, et particulièrement des femmes.

NOS ACTIONS

 

Le projet Ecoles Santé s’articule autour de 3 volets. Le volet technique vise à créer ou renforcer l’accès à l’eau et à l’assainissement dans les villages et les écoles. Le volet éducationnel cherche à promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène, de santé et de nutrition auprès des écoliers et de leurs communautés. Enfin, le volet accès aux soins articule au sein des écoles un ensemble d’interventions à haut impact sur la survie de l’enfant (campagnes de déparasitage et de supplémentation en vitamine A, suivi de la vaccination, camps de consultations médicales, etc) avec un suivi annuel pour 80% d’entre eux.

LES RESULTATS

 

– 7 bornes fontaines et 6 blocs sanitaires construits au niveau du village de la case de santé et l’école de Goutta (décembre 2016) ; et administrés par 2 comités de gestion (dont les 24 membres ont été formés).
– 525 élèves et enfants d’âge scolaire au cycle primaire sensibilisés à travers 231 activités récréatives (match de football, pièces de théâtre, génies en herbe, etc.).
– 445 élèves et enfants d’âge scolaire consultés et pris en charge lors de 3 camps de consultation scolaire.
– 460 enfants de moins de 5 ans référés via un système de parrainage et couverts par les campagnes de déparasitage et de supplémentation en vitamine A.