Programme Wash in Dera (Ethiopie)

Localisation Région d’Amhara (Ethiopie)
Durée Avril 2015 – Mars 2018
Partenaires financiers Charitable Foundation Cartier
Partenaires opérationnels Water.Org, Organization for Rehabilitation and Development in Amhara (ORDA). L’Amref travaille également en étroite collaboration avec les autorités locales et leurs représentants au niveau décentralisé

L’OBJECTIF

 

Contribuer à l’accès universel aux services d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement dans 9 kebeles (sous divisions administratives) ruraux du district de Dera, dans la région d’Amhara.

LE CONTEXTE

 

En Ethiopie, 47,3% de la population n’utilise pas de sources améliorées d’eau potable et 95,5% ne bénéficie pas d’infrastructures sanitaires améliorées. Aussi, la diarrhée y reste la première cause de mortalité associée chez les enfants de moins de 5 ans.

Dans les 9 kebeles ciblés par ce projet, rassemblant au total 69 199 habitants, l’approvisionnement en eau se fait principalement dans les rivières, les sources et les puits traditionnels, utilisés à la fois pour les animaux et les humains.

La défécation à l’air libre reste très répandue, causant des infections endémiques telles que la diarrhée, les parasites intestinaux ou le trachome, avec une prévalence plus forte chez les enfants malnutris et constituant ainsi un risque de santé publique.

NOS ACTIONS

 

Ce projet repose sur la complémentarité de divers domaines et expertises. La durabilité des infrastructures repose notamment sur l’appropriation de ces dernières par les acteurs locaux, via notamment la mise en place d’un dispositif communautaire de gestion et de financement des équipements. Celui-ci est sous-tendu par un modèle économique reposant sur un partenariat public-privé en faveur de la création de micro-entreprises locales assurant la gestion des infrastructures publiques.
S’ajoute à cela, la création de comités d’usagers de l’eau et la formation de leurs membres et d’agents de maintenance permettant d’améliorer le taux d’utilisation des services et leur pérennité.
L’approche intégrée de ce projet repose sur la complémentarité des expertises avec les partenaires techniques. La construction / réhabilitation des infrastructures hydrauliques dans la zone d’intervention revient à Water.Org et ORDA ; tandis que l’Amref est chargée des infrastructures d’assainissement. De plus, l’Amref assure l’appropriation du projet par les communautés, ainsi que la formation à la gestion et la maintenance de toutes les nouvelles infrastructures.

LES RESULTATS

 

– 5 districts ont réussi à mettre fin à la défécation à l’air libre, sur les 9 ciblés (déclaration officielle)
– 4 latrines construites dans les écoles ciblées, ainsi qu’une latrine/cabine de douche publique pour laquelle 1 microentreprise a été créée en zone urbaine