RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES INFIRMIERS ET DES SAGES-FEMMES

Zones d’intervention : Sénégal (régions de Dakar, Thiès, Kaolack, Kolda, Matam, Tambacounda, Saint Louis, Ziguinchor, Fatick et Diourbel)

Année de lancement : 2012

Objectif : former et remettre à niveau des personnels de santé, réduire leur isolement en zone rurale, réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

Nombre de bénéficiaires : 165 infirmiers et sages-femmes diplômés, 300 nouveaux étudiants entrés en formation en mars 2016

Partenaires financiers : Attijariwafa Bank, CFAO, Club Santé Afrique, Coopération Monégasque, Fondation de l’Orangerie, Fondation Sanofi Espoir, Fondation Raja, Fondation Stavros Niarchos, Klorane bébé, Organisation Mondiale de la Santé.

Contexte

En Afrique subsaharienne, 200 000 femmes meurent chaque année, soit 1 femme toutes les 3 minutes, de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement et près d’une femme sur deux accouche sans l’aide d’un personnel de santé formé. Au Sénégal, on constate un déficit qualitatif es ressources humaines en santé maternelle, néonatale et infanto-juvénile (avec des cursus de formation rarement mis à jour et l’absence de formation continue pour le professionnels en poste) et une inégale répartition des sages-femmes et infirmiers sur le territoire au détriment des zones rurales isolées. Afin d’augmenter le nombre et les compétences des personnels de santé, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) a initié un processus d’harmonisation du curriculum des sages- femmes et infirmiers et a donné mandat à l’AMREF pour la mise en oeuvre du Programme régional de Renforcement des Capacités des Infirmiers et Sages-Femmes (PRECIS).

Actions

PRECIS vise à mettre en oeuvre des formations – initiales ou continues – à destination d’infirmiers et de sages-femmes dans les pays francophones de la région ouest africaine. L’utilisation d’un mode d’apprentissage mixte, à la fois traditionnel et numérique, et la possibilité d’étudier à distance sont les deux pierres angulaires de ce programme qui vise à réduire la mortalité maternelle et infantile. Au Sénégal, l’objectif est de remettre à niveau 1 200 infirmiers et sages- femmes à travers 4 cycles de formation d’un an, avec un volet théorique en e-learning et un volet pratique comprenant plusieurs stages en maternité.

Résultats

• Mise en place de 3 comités pour assurer la gouvernance du projet : un Comité sous régional, présidé par l’OOAS, un Comité national du Sénégal, un Comité technique

• Création d’un curriculum de formation et de 10 unités d’enseignement, portant notamment sur les soins obstétricaux et néonataux d’urgence, l’accouchement humanisé et la relation d’écoute

• Accréditation officielle de la formation par le Ministère de la Santé du Sénégal

• Création et validation de la plateforme e-learning par le Comité sous régional

• 24 professeurs et 22 tuteurs recrutés et formés au développement et à l’utilisation de la formation

• 10 centres e-learning créés, équipés et opérationnels offrant une formation d’infirmiers et de sages-femmes continue

• 165 infirmiers et sages-femmes diplômés grâce au premier cycle de formation, 300 nouveaux étudiants entrés en formation en mars 2016.

Perspectives

PRECIS va être développé à l’échelle nationale sénégalaise pour la remise à niveau de 1 200 infirmiers et sages- femmes et l’équipement de centres e-Learning. En parallèle, après analyse des besoins spécifiques à chaque pays, le programme se régionalise avec l’ouverture des formations en Côte d’Ivoire en 2016.

AminataNio

Aujourd’hui le métier de sage-femme est très recherché ici parce qu’il y a des villages trop reculés, où les femmes n’ont pas de sage-femme pour les aider au moment de l’accouchement.

Aminata Nio, étudiante sage-femme au centre de formation en santé de Thiès, Sénégal.