Accès à l’eau – Amélioration des conditions de santé des enfants et prévention des noyades dans les zones kenyanes à très haut risque

Localisation Kenya
Durée Août 2017 – Août 2018
Partenaires Fondation Princesse Charlène de Monaco, Kenya Life Saving Federation

LE CONTEXTE

 

Dans des zones arides et semi-arides du comté de Kilifi, au Kenya, la distance à parcourir entre le domicile et les sources d’eau est de 4 à 6 kilomètres en moyenne, alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande une distance inférieure à 1 kilomètre. Par ailleurs, la région ne dispose pas de systèmes appropriés d’assainissement et de traitement des déchets solides et liquides, et pâtit d’un manque d’accès à l’eau et au savon. Cette situation entraine l‘apparition de nombreuses maladies chez les enfants (infections de la peau, diarrhée, paludisme, etc.), qui ont un impact sur la mortalité et conduisent à un fort taux d’absentéisme à l’école et par conséquent un faible niveau d’éducation. Les morts par noyade représentent une autre problématique majeure. Selon l’OMS en 2015, 360 000 personnes sont mortes noyées dans le monde (1). Plus de 90% des décès par noyade non intentionnelle se produisent dans des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire.

 

1ère ANNEE DU PROJET EN PARTENARIAT AVEC LA FONDATION PRINCESSE CHARLÈNE DE MONACO

En 2016, la Fondation Princesse Charlène de Monaco et l’AMREF Flying Doctors ont lancé un projet commun d’éducation à l’hygiène et à la santé et de sécurité liée à l’eau, dans le comté de Kilifi au Kenya. Grâce à cette collaboration, les enfants de 6 écoles ont pu être éduqués aux bonnes pratiques d’hygiène et de santé afin d’éviter les maladies hydriques ; 285 écoliers et 12 enseignants ont bénéficié d’une formation organisée en partenariat avec le Kenya Life Saving Federation qui a mis à disposition ses maitres-nageurs et ses experts en sauvetage aquatique. Tous les participants savent désormais nager et connaissent les méthodes pour éviter les risques de noyade et les principales techniques de sauvetage. Ils seront dorénavant en mesure de transmettre les connaissances acquises à leurs proches.

 

Grâce aux généreux donateurs de la soirée de gala « Africa on the Rock » qui s’est déroulée le 24 février 2017, la deuxième année du projet a pu démarrer en août 2017.

 

La Fondation Princesse Charlène de Monaco, lancée le 14 décembre 2012, s’est fixé comme objectif prioritaire de sauver des vies en luttant contre les noyades. Ses missions visent à sensibiliser l’opinion publique aux dangers de l’eau, à enseigner aux enfants les mesures de prévention et à leur apprendre à nager. www.fondationprincessecharlene.mc

 

(1) : Recopié, avec la permission de l’éditeur – Aide-mémoire N°347, mai 2017, publié par l’Organisation Mondiale de la Santé

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs347/fr/

L’OBJECTIF DU PROGRAMME

 

Contribuer durablement à l’amélioration de la santé des enfants scolarisés dans le comté de Kilifi en renforçant efficacement la sécurité et l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

LA ZONE D’INTERVENTION

LES RESULTATS ATTENDUS

 

Améliorer les capacités des élèves, des enseignants et des communautés pour faire face aux problématiques liées à la sécurité et l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement

  • 3 500 écoliers auront accès à des infrastructures permettant le lavage des mains

 Améliorer les connaissances sur les bonnes pratiques d’hygiène, de santé  et d’assainissement

  • 3 500 écoliers participeront aux activités de formation et sensibilisation dans les écoles

 Améliorer les connaissances sur la natation et les compétences de sauvetage

  • 500 écoliers recevront des cours de natation et de sauvetage aquatique