fbpx

Sécurité de l’eau pour la santé des enfants au Kenya

312 écoliers dans 6 écoles de la région côtière de Kilifi au Kenya ont participé à ce programme d’apprentissage de la natation et de prévention de la noyade.

Partager ce poste

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

312 écoliers dans 6 écoles de la région côtière de Kilifi au Kenya ont participé à ce programme d’apprentissage de la natation et de prévention de la noyade.

Lancé début 2016 grâce au partenariat entre l’AMREF et la Fondation Princesse Charlène de Monaco,  le programme d’hygiène et de sécurité liée à l’eau mis en place dans le district de Kilifi, sur le littoral kenyan, a montré des premiers résultats très prometteurs : 312 écoliers et 12 enseignants ont bénéficié d’une formation d’un mois organisée en partenariat avec la Kenya Life Saving Federation, qui a mis à disposition ses maîtres-nageurs et ses experts en sauvetage aquatique. Six écoles locales, dont une pour des élèves en situation de handicap, ont fait partie de cette première formation.

Tous les participants savent désormais nager et connaissent les méthodes pour éviter les risques de noyade et les principales techniques de sauvetage. Ils seront dorénavant en capacité de transférer les connaissances acquises à leurs proches. La cérémonie de clôture de la formation a eu lieu le 22 juillet en présence des autorités locales et des parties prenantes. Des certificats de réussite ont été remis à tous les participants.

Les actions prévues pour les mois à venir sont axées essentiellement sur la promotion des pratiques clés de santé et d’hygiène. Cinq groupes de discussion seront créés dans les écoles pour permettre aux enfants de s’exprimer sur les problèmes de santé qui les affectent et plusieurs réunions d’information et de sensibilisation communautaire auront lieu avec la population de Kilifi.

Plus d’informations sur le programme : info@amrefmonaco.com

Abonnez-vous à notre newsletter

pour découvrir les dernières actualités de nos programmes de santé en Afrique et de nos actions de plaidoyer en France.

Plus d'articles

Share This