fbpx

Le programme Devenir : un projet au cœur de la sauvegarde de la dignité humaine

Partager ce poste

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

« Le programme Devenir : un projet au cœur de la sauvegarde de la dignité humaine »

La pratique des mutilations sexuelles féminines (MSF) touche près de 200 millions de femmes en Afrique subsaharienne, au Proche et Moyen Orient et dans certains pays d’Asie.

C’est à la mi-parcours de l’année 2020 qu’est lancé pour deux ans au Sénégal le projet Devenir afin de renforcer l’engagement communautaire pour l’abandon des mutilations sexuelles féminines.

Le combat pour l’abandon des MSF est complexe, multidimensionnel. Convaincue que la loi est essentielle mais ne suffit pas, Amref Health Africa, en tant que 1ère ONG africaine de santé publique, a décidé d’agir et de s’engager pour contribuer à l’objectif de l’ONU de mettre fin aux MSF d’ici 2030.

Mansong Touré dirige le projet Devenir dans la région de Sédhiou dans le sud du Sénégal. Il le qualifie de « prototype de sauvegarde de la dignité humaine ». Travaillant directement au contact des communautés et des bénéficiaires, il nous explique les difficultés qu’Amref Health Africa a eu pour identifier et comprendre ces femmes exciseuses et les stratégies appliquées pour qu’elles abandonnent la pratique de l’excision, ainsi que la portée des actions du projet Devenir.

Amref Health Africa souhaite contribuer à réduire la prévalence des mutilations sexuelles féminines chez les filles âgées de 0 à 14 ans dans la région de Sédhiou en renforçant l’engagement et la participation communautaires.

Notre stratégie repose sur le renforcement des connaissances et des compétences de tous les acteur.rices de la lutte contre les MSF à travers l’école, la santé, le plaidoyer et la communauté. Dans un but principal : aboutir à une demande collective d’abandon de la pratique.

Abonnez-vous à notre newsletter

pour découvrir les dernières actualités de nos programmes de santé en Afrique et de nos actions de plaidoyer en France.

Plus d'articles

Share This