Réduire la distance !

La semaine dernière, près de 300 personnes se sont rassemblées lors de notre grande soirée de Gala pour rappeler l’importance du capital humain dans le système de santé. Je tiens à remercier chaleureusement tous les invités, partenaires et bienfaiteurs de cet événement de solidarité pour la santé en Afrique.

Cette soirée a permis de mettre en lumière le rôle crucial joué par les Agents de Santé Communautaires, celles et ceux qui sont au cœur des villages et des villes et sont essentiels pour continuer à faire baisser la mortalité sur le continent africain.

Dans de nombreuses régions du continent, les communautés sont trop souvent déconnectées du système formel de soins. Il existe largement un manque de confiance entre les citoyens et le système de santé, une sorte de distance sociale. On l’a vu par exemple dans le cas de la dernière épidémie d’Ebola où de nombreuses personnes n’appliquaient pas les consignes du Ministère de la Santé. Ou dans le cas de femmes accouchant à domicile par manque d’information et de confiance dans les services de santé qu’elles sont censées fréquenter.

Un des rôles des Agents de Santé Communautaire est de faire tomber cette distance sociale, de rapprocher les communautés du système de santé.

L’Afrique compte parmi les programmes de santé communautaire les plus performants au monde. Ils peuvent être déployés dans des délais courts et à coûts réduits. Les arguments en faveur de ces programmes sont nombreux : le retour sur investissement dans la formation des ASC est estimé à 9$ pour 1$ investi par le système de santé. ¼ de la croissance entre 2000 et 2011 des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire résulte d’améliorations en santé 1.

Investir dans la formation et le déploiement des Agents de Santé Communautaires c’est agir pour l’amélioration de l’accès aux soins, la réduction des inégalités entre les sexes et la croissance économique et le développement.

L’Amref est en première ligne pour relever ce défi et donner aux Agents de Santé Communautaire le soutien, les compétences et la reconnaissance qu’ils méritent.

Rejoignez-nous !

 

Henri Leblanc, délégué général de l’Amref en France

25 octobre 2018

 

[1] source : http://www.oecd.org/newsroom/un-commission-new-investments-in-global-health-workforce-will-create-jobs-and-drive-economic-growth.htm

Share This